Judo Club de Cognac
  • Mizuno

Le club
Le club
Compétition
Vie du club
Le Judo
Partenaires
Liens

NEWSLETTERS



L'arbitrage Modification du réglement

REGLES D'ARBITRAGE CHEZ LES BENJAMINS

 

Règlement spécial éducatif (Les spécificités du règlement Minimes s’appliquent aux Benjamins, hormis les restrictions ci-dessous qui sont spécifiques aux benjamins)

 

1) Saisies :

Le combat débute à distance (saisies non installées) L’arbitre veillera à l’installation systématique d’une saisie à deux mains pour les deux participants.

Après cette saisie, les attaques « à une main » (ippon Seoi nage, Koshi Guruma...) seront autorisées dans la mesure où le résultat est immédiat et qu’il n’y a pas de contrainte au niveau du cou de Uke (matte immédiat dans les cas inverses). Le positionnement en garde haute est autorisé (sans plier Uke).

2) Formes techniques :

Interdiction des Sutemi, des Maki komi et des attaques avec 1 ou 2 genoux au sol. Interdiction des clés de bras et des étranglements.

3) Pénalités :

Petites fautes, Matte, explication de la faute sans sanction la première fois, puis si récidive Shido

Fautes graves,Matte, explication de la faute sans sanction la première fois, puis si récidive Hansoku make comme chez les Minimes.

Principe de pénalisation :

L’arbitre n’avertit le fautif qu’une seule fois par niveau de sanction (soit pour le Shido soit pour le Hansoku make), le combattant ne peut donc au maximum recevoir que deux explications lors d’un combat sans pénalisation.

Pour donner hansoku make il doit y avoir la majorité absolue.

Système de score :

Le combat s’arrête au premier Ippon.

Pas de Golden Score chez les Benjamins, après les deux minutes de combat si égalité alors il y aura décision.

 

REGLES D'ARBITRAGE CHEZ LES MINIMES

 

Le combat débute à distance. Les 2 judokas cherchent à construire une saisie à 2 mains. Le positionnement en garde haute est autorisé (sans plier Uke). Les attaques « à une main » seront autorisées dans la mesure où le résultat est immédiat et qu’il n’y a pas de contrainte au niveau du cou d’Uke (matte immédiat dans les cas inverses).

 

1) Les fautes de Kumi kata et attitudes négatives :

– Rompre la saisie avec 2 mains sur la main, le poignet, l’avant-bras ou la manche. Remarque : N’est pas considéré comme rompre si l’une de ses 2 mains est sur son propre judogi.

– Rompre la saisie de la manche à l’aide de son propre genou.

– Rompre la saisie en donnant un coup.

– Saisir la ceinture sans attaque immédiate.

– Saisir avec les deux mains du même côté sans attaque immédiate.

– Dominer physiquement au Kumi Kata sans aucune action d’attaque réelle.

– Éviter et gêner les saisies (ex. : Protection de son revers, repousser systématiquement les saisies, ne pas engager de Kumi kata, fuir pour ne pas être saisis par l’adversaire...).

– Ceinturer pour projeter en saisie directe de face (prise de l’ours).

Adaptation pédagogique pour les Minimes :

Matte, explication de la faute sans sanction la première fois, puis si récidive Shido.

Nota : Les pénalités Shido ne donnent pas d’avantage au score et permettent de départager les judoka en fin de combat.

 

2) Les Formes techniques :

– interprétation des « maki komi » et des « Sutémi » : pas de garde unilatérale ou garde croisée, ni de saisie ceinture pour les formes

Sumi-Gaeshi et autres formes de Sutemi ou Maki Komi.

Si le judoka se jette au sol sans suffisamment de préparation et de déséquilibre ou si son mouvement est jugé dangereux,

– le contre d’Uchi Mata en se jetant dans le dos est interdit.

– les techniques Forme Seoi nage et Tai Otoshi (de même type) réalisées avec un genou au sol sont autorisées et validées. Les techniques Forme Seoi nage (ou de même type) en se jetant directement deux genoux au sol sont interdites et donc non validées.

Rappel : l’arbitre doit annoncer rapidement « matte » quand les 2 combattants sont au corps à corps et qu’il n’y a pas de résultat immédiat (2 à 3 secondes). Pas de sanction.

 

3) Les fautes de saisies sous la ceinture :

Toute saisie ou action en Tachi Waza en dessous de la ceinture, avec une ou deux mains ou avec le ou les bras en attaque ou défense, telle qu’une combinaison, un blocage, une contre-attaque ou une liaison debout-sol.

Adaptation pédagogique pour les Minimes : matte, explication de la faute sans sanction la première fois, puis si récidive Hansoku make.

– interdiction des clés de bras et des étranglements.

– la forme d’entrée Sankaku est autorisée en renversement dans sa forme fondamentale, sans contrainte sur la nuque et en libérant les jambes au moment de l’immobilisation.

 – la forme d’entrée Sankaku inversée est interdite.

– les formes de retournement avec contrainte sur les cervicales sont Interdites (Exemple : Forme dite « Reitter »). Les contraintes sur les cervicales sont interdites sous toutes ses formes. (Debout ou au sol).

Principe de pénalisation : L’arbitre n’avertit le fautif qu’une seule fois par niveau de sanction (soit pour le Shido soit pour le Hansoku make), le combattant ne peut donc au maximum recevoir que deux explications lors d’un combat sans pénalisation.

Pour donner hansoku make il doit y avoir la majorité absolue.

Copyright Judo Club Cognac 2017 - 122 rue de Marignan 16100 COGNAC - judocognac@akeonet.com